Quebeuls - Illustrations

Quebeuls - illustrateur

Quebeuls illustrateur.
et pas que...

Ce blog présente un aperçu de mon travail, celui de graphiste et celui d'illustrateur qui présente des dessins plus personnels, mon actualité, une boutique, mon agenda d'expos...

-Mes illustrations, montagne et autres,
-Les travaux de commande,
-Mes créations d'objets,
-Les Croquignard, la BD et l'histoire
-Et différentes choses qui s'accumuleront au fil du temps.

Made in zéro/cinq, au pays des futurs pylônes à Très Haute Tension

 Luigi-Ernesto

Les niouzes :


Les pylônes des lignes Très Haute Tension que RTE installe remet en question un de mes "buts" artistique. La vallée de la Haute-Durance est en train d'être défigurée, comment continuer à la dessiner ? J'abandonne un de mes projet sur la vallée que j'intègre à "Empreintes" et puis tant pis pour les Hautes-Alpes... que faire avec cette aberration ?


"Empreintes", un nouveau tome des Croquignard en préparation.
Un livre reprenant toute la documentation qui m'a servi à faire les BD, plus toute la nouvelle doc amassée depuis, qui change un peu l'histoire racontée précedemment (des erreurs ? ben oui....), et des éclaircissement, des témoignages, de nouveaux faits et c'est pas fini, j'ai encore des pistes à explorer. On y entendra Alessandro parler.
Un livre illustré, un plus gros volume rempli de détails et des photos aussi de 3 de nos Croquignard...
Normalement, il devrait être prêt pour l'été.
Merci à Loris Berger de Nunatak et Isabelle Felici, Toni & Marta pour les traductions d'italien.

 


 Dans Nunatak N°1, journal d'histoire, culture et de luttes en montagne,  j'ai fait un article sur les Baudissard. Possibilité de le télecharger avec le N°0.

Nunatak

Nous habitons la montagne. Pour certains c'est un choix, pour d'autres un exil, un refuge, une prison. Nous l'habitons par désir ou par la force des choses, et nous posons la question de comment habiter cet espace.

https://revuenunatak.noblogs.org

 


 En cours :

-Illustrations en cours : Serre-ponçon (voir 2017)
-Un projet BD avec Eric Mendi au dessin, nom générique qui changera "IP17".
-"Empreintes" livre documentaire sur les frères Baudissard.
-Un nouveau Luchella en vieux papier collé sur bois et peint.
-2 Bloq's

 Agenda

 

-Depuis le 17 mai 2013, expo permanente d'illustrations au Hang'Art à Serres (05)

-De novembre à mars 2017 à Eygliers (05) à l'auberge du Roy

expo-vente_Quebeuls_Auberge

-Le 25 février à la salle polyvalente de la Roche-de-Rame, journée "100 ans des Baudissard", 1917 étant la date de leur désertion et qui va entrainer la série de méfaits qu'ils vont commettre, voir l'article qui y est consacré :

100ans-baud-livret-1


25 mars 2017

Le brigadier Zunino, Cantoira, val di Lanzo

"Mais alors que, dans l’environnement étroit, le brigadier se tournait sur le côté, tout à coup lui fut tiré un coup de pistolet dans le dos."

Zunino-Emp

09 février 2017

Empreintes

Quelques images du prochain livre sur les frères Baudissard, "Empreintes".
L'histoire des bandits-fantômes vu à travers l'époque.

4frèresles frères Baudissard, Pietro, Ernesto, Alessandro et Luigi

 

Ernesto-Savines-

Pourquoi m’arrêtez-vous ?»
Pourquoi vous sauvez-vous lui répondit-il». Et il ne put en dire davantage, car l’individu ayant tiré un revolver de sacoche déchargeait trois fois son arme sur lui. Le gendarme s’affaissa, ce que voyant son camarade saisit son revolver et le braqua dans la direction des agresseurs : il fit feu sans les atteindre tandis que, montés tous deux sur la même bicyclette, ils s’enfuyaient dans la direction d’où ils venaient et pendant que le troisième complice, lâché par le gendarme Isnard, se perdait dans la nuit du côté opposé, vers Embrun.

 

 

B-parcaEn mars 1917, dans une auberge d'Inverso-Pinasca, le brigadier de carabinier Parca, déguisé en alpini, guette Alessandro et Luigi. Alessandro est blessé à la jambe d'un coup de pistolet, s'ensuit une lutte avec Luigi...

DaurelleJanvier 1919. Ernesto retrouve Alessandro et Luigi en France. Déjeunant à l'auberge Daurelle de Saint-Martin de Queyrières, ils y rencontrent Moro le rémouleur italien. Ils bavardent et l'interrogent discrétement sur Pietro.
Ils changent leur argent italien avec Moro et Daurelle et vont ensuite à Briançon pour acheter des vélos chez M. Cantori. Ils descendent ensuite vers La Saulce où ils commettent une série de cambriolage.

FenestrelleLa forteresse de Fenestrelle, val Chisone, non loin de Mentoulles.

Al-seul2En cours...
Luigi est mort. Alessandro se retrouve seul, blessé à la jambe. Il rôde sur le mont Aiguillon, au dessus de la Béssée. Alphand, le chemineau sourd-muet, l'y rencontrera.

B-ToyeLa cave de M. Toye est bien sympathique, ils l'ont déjà visitée 3 fois.
La nuit du 2 mai 1919, ils y reviennent

 

Banditi-TorinoSous le titre : " La geste romanzesche di tre banditi alla porte di Torino", la " Gazette del Popolo " nous apprend, en effet, que les trois frères Baudissard ont été condamnés à mort par coutumace, en Italie.
Dans un long article, les exploits, en Italie, de ces redoutables apaches, sont contés.
Ce sont les mêmes qui ont jeté leur dévolu dans le département des Hautes-Alpes.

 

trio-banditi"Trio de bandits".
On vient d’en apprendre de belles sur le trio que forment les frères Baudissard ! Et ce sont les journaux d’Italie qui nous édifient sur le compte de ces individus que recherche la police italienne pour crimes aussi noirs que ceux qui les font traquer en France.
«Il paraît impossible, dit notre excellent confrère la Lanterna Pinerolese, qu’on puisse voir des choses semblables dans notre arrondissement où les pacifiques habitants n’ont plus entendu parler depuis d’un siècle de brigands authentiques.
«Dans les montagnes escarpées qui séparent les communes du Roure et de Mentoulles (vallée du Chisone) de celle de Giaveno et de Coazze (vallée de Sangane), depuis environ vingt mois tenaient le maquis les frères Baudissard, de Mentoulles, déserteurs auquel s’est joint un autre déserteur de Faietto.
Tout récemment (3 décembre) les trois malfaiteurs assaillirent à coups de fusil les blessant grièvement trois ouvriers de la papeterie Sertorio, de Coazze, qui montaient aux Alpes Sellery où leur patron possède un cabanon qui sert de refuge aux chasseurs. Les trois ouvriers trouvèrent la porte enfoncée et pénétrèrent avec hésitation. Du corridor partirent aussitôt trois coups de fusil qui les blessèrent l’un au bas ventre, l’autre au poumon droit, le dernier aux jambes. Les bandits prirent aussitôt la fuite en emportant un butin sérieux.

 

 

valoroso-poncetLe brigadier Poncet, a reçu tous les soins possibles, puis, dans une voiture prêtée par un monsieur des lieux, il a été emmené à Turin dans la matinée de lundi.
La population de Rivara, informée du transport, a entouré la voiture et il fut fait au courageux militaire une démonstration affectueuse de sympathie et lui a donné une émouvante preuve d’admiration et de reconnaissance. Le brigadier reçu aussi de larges manifestations d’affection de la part de ses collègues carabiniers.

 

Couv-journalLes Baudissard c'est aussi une histoire de frontière.
La frontière qui offre du travail, un salaire meilleur, une autre vie, puis qui va permettre d'échapper aux poursuites des autorités respectives des deux pays.
Ils la franchiront à de nombreuses reprises.

 

Vallouise
Un vol a été commis chez M .Pierre Engilberge, négociant à Vallouise. Les cambrioleurs ont fracturé les portes du magasin et d’une remise et se sont emparés de diverses marchandises : rouleau de toile, coupons de velours et de laine, une quinzaine de paires de souliers, etc.

 

Al-géant
« Agrippé ?! lui ?! » « Même à dix, on n’y arriverait pas. Essaie un peu de venir par ici ! Ah, si je pouvais t’agripper moi ».

 

Pieds-nickelesQuatrième clin d'oeil aux Pieds Nickelés

 

 

Sentier
Ces jours derniers, sur les montagnes de la Germanasque et précisément dans la localité de Lauson, a été remarquée la présence du fameux bandit Alexandre Baudissard, surnommé «Cadorna». 
Il fut rencontré et reconnu par un jeune médecin, officier pendant la guerre, qui eut Baudissard dans son régiment.

 

Zunino-Emp

Le brigadier Zunino, Cantoira, val di Lanzo
"Mais alors que, dans l’environnement étroit, le brigadier se tournait sur le côté, tout à coup lui fut tiré un coup de pistolet dans le dos."

 

08 février 2017

Cent ans des Baudissard

Casquette

A l'occasion du centenaire des 100 ans de l'histoire des frères Baudissard, l'association "Les Croquignards" vous invite à une grande journée spéciale Centenaire des Baudissard.
1917 étant l'année de la désertion d'Alessandro puis de Luigi.

100ans-Croq-def-Tract

PresentationBD
Au programme :
-Exposition de dessins et de documents relatifs aux méfaits.
-L'histoire des Baudissard racontée avec la participation du public et aussi avec la participation d'intervenants extérieurs :
.Silvio Tonda, italien amateur et passionné d'histoire viendra nous expliquer la situation italienne. On en saura plus sur l'époque où vivaient les Baudissard dans laquelle ils vivaient, ainsi que sur la vallée du Chisone. Un vaste panorama sur lequel beaucoup d'entre nous sont ignorants.
.Sylvie Damagnez, du site Hautes-Alpes insolites, viendra décrire le côté français au moment de l'histoire des bandits-fantômes.   http://sylviedamagnez.canalblog.com/
.Des surprises en préparation dont on ne peut rien révéler.
-Une vente de livres sur les Baudissard (Bd "Les Croquignard", "l'Histoire de la bande Baudissard" de Louis Reynaud, revue Nunatak,...)
-l'Association du Patrimoine, les Passeurs de mémoire et la bibliothèque, de la Roche-de-Rame.
-Goûter
-Diner
-De la musique dès 18h avec :
    .Michti Swing
    .BOKELO DUO, chanson française
    .et BANDA PERIFERICA TERRANEO, groupe italien de Turin
-et d'autres animations...

.Journée festive, conviviale et culturelle.
.Toutes les dernières infos sur les Baudissard.
.Un événement à ne pas rater.

PRIX LIBRE (sauf boissons et livres)
-----------------------------------------------------------------------------------------
Nous remercions d'ors et déjà nos amis musiciens, nos 2 Intervenants Sylvie et Silvio ainsi que tous ceux qui s'impliquent dans cette journée.
-----------------------------------------------------------------------------------------


""...
Nous n’écrivons pas l’apologie d’un irrégulier, d’un réfractaire.
Admirez, ô lecteurs, la meute qui part pour la chasse. Elle se partage et se déploie, allongeant ses tentacules pour attraper le fauve. Ou alors, penchez vous sur l’Affaire présente qui enferme ou prend le bandit dans son piège, elle doit le confier sans difficultés à ses poursuivants étonnés et intrépides qui l’agressent et le soumettent. Nous, esprits désintéressés guidés par la scepticisme et la littérature, nous pouvons à la fois admirer et les gardiens ou les grands prêtres de la loi, et le rebelle qui l’a piétinée et s’en est émancipé. Et pour vous rassurer, empressons-nous de dire qu’il s’agit dans le cas présent, d’enthousiasme esthétique.  ..."                     
-Extrait d' un article de journal. 1923
(tous les documents qui seront présentés sont authentiques)

100ans-baud-livret-p2

 

100 ans de l'histoire des frères Baudissard

A l'occasion du centenaire des 100 ans de l'histoire des frères Baudissard, l'association "Les Croquignards" vous invite à une grande journée spéciale Centenaire des Baudissard. 1917 étant l'année de la désertion d'Alessandro puis de Luigi. Nous sommes en train de préparer le programme, nous vous communiquerons le définitif bientôt, il y aura : -Exposition de dessins et de documents relatifs aux méfaits.


 
Nous remercions d'ors et déjà nos amis musiciens, nos 2 Intervenants Sylvie et Silvio ainsi que tous ceux qui s'impliquent dans cette journée.

26 janvier 2017

2017

2017Avant qu'il ne soit trop tard, une bonne année à tous.
En espérant que les tarés de tous bords ne nous la gâchent pas.

(travail en cours - 150x50cm)

Posté par Repke à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 octobre 2016

Journée porte ouverte

Week-end portes ouvertes

Quebeuls
Les Seyes de Champcella

Samedi 22 octobre, à partir de 10h
Journée porte ouverte à l’atelier.


-Affiches en digigraphie (tirage numérique d’art) et cartes postales.
-Présentation de dessins
-Présentation d’Empreintes, le prochain livre sur les Baudissard sur l’écran de l’ordi.

Des invités :
le Courant d’air et ses objets décoratifs
Le miel du rucher du Martagon
Heïdi
... et plus ?.. (musiciens, plasticiens, anti-THT etc.) Welcome, le hameau est grand.

------------------------

à 14h30 L’histoire des Croquignard

    Les Croquignard ou l’histoire des frères Baudissard
    Racontée avec la participation du public (participation libre)

------------------------

-Le midi, je mets à dispo deux barbecues, possibilité de repas commun.
-Le soir, peut-être soirée (à voir...)

13 juin 2016

Le tableau "Cayenne" interdit d'exposition par la gendarmerie le 9 juin 2016, saisi le 10, restitué le 11

CayenneAvant

CayenneAprès

 

CayenneLibMaintenant

 

 Message posté le 9 juin dans l'après-midi sur un réseau social :


Depuis 4 ans j'expose des oeuvres au Radeau, un snack sympa au bord du plan d'eau de l'Argentière. L'année dernière j'ai créé cette peinture que j'ai exposé cette année à cet endroit, parce que c'était "fun" et en accord avec l'endroit, des bagnards qui s'évadent en radeau. Et rajouter un clin d'oeil du coup cette vieille chanson  qui parle de Cayenne, que j'exprime dans le dessin avec la machine à Deibler et le fameux bourreau Hespel (qui lui exercait en Nouvelle-Calédonie) en inscrivant "Vive les enfants de Cayenne, à bas ceux d'la sur'té".

Ce matin un gendarme venu au Radeau a trouvé que cette peinture représentait un outrage (à agent ? à autorité ?). Il demandé à ce qu'on retire ma peinture sous peine d'amende.
Le snack m'a rendu, dépité, mon "oeuvre", ne voulant avoir des problèmes avec "l'Autorité".
Je me suis rendu, en compagnie d'un témoin, à la gendarmerie demander des explications. On m'a dit que c'était un outrage, que cela amenait les paroles "mort aux vaches, mort aux condés" alors que j'ai évité cette polémique, n'étant pour la mort de personne. Disant que si le Radeau ou un autre lieu de la commune exposait cette peinture, il verbaliserait. Qu'il avait vu avec le parquet.
J'ai tenté de faire valoir mes droits "d'artiste" sans succès, que si je considérai ma peinture comme "oeuvre d'art" sa fille en ferait autant, et aussi m'a demandé "s'il prenait une photo de sa "bite", et qu'il s'excusait de dire "bite", aurait-il le droit de l'afficher sur la vitre de la gendarmerie ?" ce devant mon témoin.
J'ai eu affaire à de la subjectivité de la part d'un gendarme, d'un déni de droit. C'est l'oeuvre non pas de "l'autorité" mais d'un seul gendarme mais vu que c'est un représentant de celle-ci, il devrait se limiter à celle-ci, étant responsable de la brigade de la commune il met en cause non seulement sa brigage mais aussi tout le corps des gendarmes ainsi que la loi, qu'il est censé representé.
Je lui ai fait savoir que je n'en resterais pas là et m'a dit de faire comme je voulais.
Ma peinture ce n'est peut-être pas la joconde mais un moment j'ai cru avoir à faire à Henry de Lesquen.
J'ai un témoin de l'entrevue à la gendarmerie et environ cinq pour la saisie, et environ six clients du Radeau lorsqu'il  a été ordonner au gérant d'enlever la peinture.
Le lendemain, je me suis posté devant la mairie de l'Argentière-la-Béssée, avec mon tableau et une affiche disant : "Ce tableau est interdit d'exposition sur la commune de l'Argentière par décision d'un officier de police judiciaire. "C'est un outrage". et en petit "L'ignorance est une menace". Je suis resté plusieurs heures posté devant la mairie jusqu'à l'arrivée des gendarmes. Ceux-ci ont saisi le tableau et l'affiche et m'ont notifié une convocation en audition libre au titre "d'outrage à agent de la force publique". Notification que j'ai refusé de signer car je conteste l'outrage.
J'ai fait connaitre sur le web et dans les médias cette histoire et je prépare des courriers à qui  de droit.
C'est une atteinte à l'art, mais aussi à la liberté d'expression et aux droits qui nous protègent, encore.


 

 Message posté le 9 juin au soir sur un réseau social :

Demain matin aura lieu un outrage à la police, la gendarmerie, l'Autorité, le ministère de l'intérieur, l'état, la sécurité intérieure, le peuple français et la ligue des bonnes moeurs devant la mairie de l'Argentière-la-Béssée avec l'exposition d'une oeuvre controversée et interdite devant le public.
Que fera donc la gendarmerie ? Me verbalisera t'elle ? Confisquera t'elle ce dessin digne de sa fille de 7 ans ? M'enverra t'elle à Cayenne ?

 13404026_10201691718531973_8101108545084021135_o

Saisie

 

Le résumé journalistique :

La gendarmerie saisit l'œuvre et ouvre une enquête pour " outrage "

Pierre Faye, dit " El Quebeuls ", de son nom d'artiste, est remonté. Ce matin, il est resté, pendant plusieurs heures devant la mairie de L'Argentière-la-Bessée, avec son œuvre, au cœur d'une polémique. " J'expose depuis quatre ans au snack Le Radeau, près du stade d'eau-vive.

http://www.ledauphine.com

 

 

13433232_10201691719852006_8899599387668037584_oLa prise de Cayenne

Une pétition est disponible :

Procureur de Gap: Justice pour El Quebeuls

L'artiste El Quebeuls (Pierre Faye) vient de voir une de ses œuvres saisie par un gendarme de l'Argentière-la-Bessée (Hautes-Alpes) au motif qu'il s'agirait d'un " outrage " 
L'œuvre en question illustre une chanson anarchiste de la fin du XIXe ou du début du XXe siècle, connue sous le titre Cayenne
Sur un tableau peint sur bois, El Quebeuls a illustré le refrain de la chanson :
"Viv' les enfants d'Cayenne !



Au final, le bulletin de la victoire insuffisamment caractérisée :

13428514_10201698586663672_2396796107126752905_n

 

Et voilà, Cayenne n'a passé que 24h au bagne des oeuvres controversées.
Merci pour toute la mobilisation contre cette gigantesque farce.
Il faut donc garder les yeux ouverts, on ne sait plus jusqu'où ils peuvent aller.

Merci à tous pour le soutien, la pétition et les actions, inconnus bienvenus et amis très chers.


15 février 2016

Les Croquignard

 

Croq-P2

  Dessin : Quebeuls                                       Texte : Corinne Leduey

 


Durant la première guerre mondiale, en Italie ainsi qu'en France, dans les Hautes-Alpes, 4 frères se traceront un chemin sanglant.

Les Croquignard, une histoire vraie de bandits montagnards.

 Talucco

 C'est la première fois que cette histoire est racontée dans son intégralité

Couv Croquignard-Couv

 

Une BD historico-régionale

Les critiques et avis parus sur internet depuis la parution.

 
Vol.1 Bandits-fantômes dans les Alpes
Prix : 12€ - 60 pages -parution : juin 2008
1917, pour les troupes alliées, c’est la plus terrible année de la première guerre mondiale. Des déserteurs italiens se réfugient en France. Ils évolueront du petit larcin au crime sordide. Montagnards chevronnés et rusés, ils frappent sans relâche de part et d’autre de la frontière franco-italienne.
Leurs têtes mises à prix et condamnés à la peine capitale, les Croquignard échapperont longtemps aux poursuites .
Voici leur épopée basée sur des faits authentiques.



 Vol.2  - Les années rouges

Prix : 15€ - 60 pages -parution : décembre 2010 - SECONDE EDITION -
C'est maintenant Ernesto, le colosse patibulaire, qui rejoint ses deux frères à Briançon.
Mais, dans toute la vallée, on organise une "Mobilisation Générale": excédés de voir leurs réserves maintes fois pillées, les citoyens s'unissent aux policiers et aux soldats pour capturer enfin ces bandits.
En Italie aussi, malgré le chaos révolutionnaire du "Biennio Rosso", douaniers, alpini et carabiniers affrontent les Bandits Fantômes, souvent même, au péril de leur vie ! Alessandro et Luigi ne sont pas moins déterminés que leurs pourchasseurs...

 

Croqu2-Ste-Catherine

Plus de renseignements et de dessins sur le site Croquignard,

ainsi que les renseignements sur comment se procurer les albums.

Possibilité d'envoi d'albums dédicacés.